Pour le président du Bénin, le recours à Wagner « condamnable » si l’objectif n’est « pas purement sécuritaire » (Vidéo)

Le président béninois Patrice Talon  ©AP Photo/Michel Eule

Le président Patrice Talon a condamné l’utilisation de la force par la Russie, affirmant que la force ne doit pas être le moyen de règlement des conflits.

Invité à intervenir sur la chaîne française LCI , le président béninois, Patrice Talon, a réagi, sur notamment la situation en Ukraine, le rôle de la société privée armée Wagner en Afrique, les relations entre la France et l’Afrique, ainsi que la montée en puissance de la Chine. Voici un résumé des déclarations du président béninois sur ces différents sujets.

La situation en Ukraine et la Russie :

Le président Patrice Talon a condamné l’utilisation de la force par la Russie, affirmant que la force ne doit pas être le moyen de règlement des conflits. Il a également reconnu que toutes les grandes puissances cherchent à étendre leur sphère d’influence, mais que cela ne doit pas être fait par la force. Il a également souligné que la Russie est actuellement dans une phase difficile et que la guerre l’oblige à se justifier et à étendre son cercle d’amis. Il juge donc normal le fait que le pays multiplie son offensive en Afrique pour se rechercher de nouveaux amis.

Les liens entre la France et l’Afrique :

Pour le président Patrice Talon a reconnu que la françafrique a joué un rôle important en Afrique, mais a souligné que les temps ont changé et que les populations africaines ont encore l’impression que la France défend ses intérêts en Afrique. Il a également soutenu les propos du président congolais, Félix Tshisekedi, selon lesquels les propos du ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, sur le compromis à la congolaise étaient maladroits et paternalistes et comprends tout à fait la boutade du président congolais face à Emmanuel Macron lors de son voyage.

La société privée armée Wagner :

Le président Patrice Talon a relativisé le principe de l’intervention privée militaire, affirmant que si la mission de Wagner est purement sécuritaire et au service d’un pays qui n’a pas les moyens et les hommes qu’il faut, cela n’est pas condamnable. Cependant, il a également souligné que si Wagner intervient pour servir un régime pour des exactions, cela est condamnable et sera condamné. Mais pour lui, il ne faut pas donner plus d’importances à Wagner, rappelant ainsi le fait que les USA avaient eux aussi déployé des mercenaires dans le passé, notamment en Afghanistan.

La Chine :

Le président Patrice Talon a reconnu que la Chine est déjà une puissance mondiale et que son modèle de bonne gouvernance devrait inspirer tout le monde. Cependant, il a également souligné que la liberté et la démocratie sont inaliénables, mais a rappelé que la bonne gouvernance peut heurter en apparence la promotion de la démocratie.

Les migrations :

Le président Patrice Talon a souligné que l’immigration est un phénomène naturel et que les peuples ont toujours bougé. Cependant, il a également reconnu que les politiques migratoires ne devraient pas être orientées vers les besoins d’immigration de l’occident surtout en matière de cotisation pour la retraite des aînés dans les pays européens dont la démocratie est en forte baisse.

LRC AVEC AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s